L’inutilité de la torture

Ou comment les États-Unis on réussi à se faire encore plus d’ennemis sans obtenir un seul résultat

On pourrait espérer que les gens s’opposeraient immédiatement à la torture, qu’elle susciterait chez eux un dégoût, une révulsion causée par un sens moral, Ce n’est malheureusement pas le cas. Puisqu’il le faut, voici une liste des seules techniques d’interrogation dont l’efficacité ait été démontrée, au contraire de la torture qui n’arrive qu’à extraire de fausses confessions:

  • Répéter que l’interrogé a droit au silence, ce qui l’amène souvent, paradoxalement, à parler davantage.
  • Ne jamais se comporter comme leur adversaire, ne pas les juger, être empathique comme le serait un thérapeute.
  • Plutôt que les diriger avec une longue liste de questions précises, les laisser conter leur histoire par eux-même, ou dresser (voire dessiner) un portrait de chaque situation. Ils ne seront donc pas influencés par les questions de l’interrogateur, et ne répéteront pas des faussetés.
  • Pour départager les menteurs de ceux qui disent vrai, demander à l’interroger de conter les faits dans l’ordre inverse, chronologiquement , ce qu’un menteur aura du mal à faire.
  • User de la méthode de Scharff (interrogateur allemand), qui posait rarement des questions et demandait simplement aux prisonniers de guerre de confirmer si les quelques faits qu’il leur présentait étaient exacts.
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s