Quelques perles du livre 5000 ans de dettes

L’économie est la science du sordide. Elle peut souvent se montrer utile, mais elle nous éloigne de ce que c’est qu’être un humain

polar ninja

Dans son livre 5000 ans de dettes, David Graeber s’interroge :

Si l’Homme est un homo economicus qui n’agit qu’en fonction de son profit, alors pourquoi, le jour de Noël, nous montrons nous si gênés de recevoir de quelqu’un qui a le même revenu que nous un cadeau bien plus cher que celui qu’on lui offre?

Graeber, en parlant du Book of the Eskimo de Freuchen :
Freuchen, qui visite le Groenland, rentre bredouille d’une chasse et a très faim. Un esquimau qui a réussi sa chasse ce jour là lui offre une large portion de viande. Freuchen l’inonde de remerciements, après quoi l’esquimau se montre réellement choqué et énervé. Il agissait simplement comme un humain. Celui qui a du succès donne à celui qui n’en a pas. Demain, les rôles pourraient être inversés. L’esquimau ajoute : « Dans nos contrées on se traite en humains. C’est des esclaves qu’on crée lorsqu’on donne des cadeaux. Et c’est des chiens qu’on crée en frappant du fouet. »

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s