Séduire – The Rational Male, Rollo Tomassi

Être rationnel, c’est voir que les femmes sont différentes des hommes

Rollo Tomassi, alias Rational Male, provient de la constellation des PUA et MGTOW. Son très bon livre The Rational Male réunit toutes ses réflexions sur les dynamiques entre hommes et femmes. Comment peut-on prospérer dans nos sociétés où une culture féministe s’est imposée? Dans ce livre, on retrouve une phrase que je trouve très forte « L’Internet est aux hommes ce que la révolution sexuelle a été aux femmes. » Cette capacité de partager de l’information est incroyable quand on y pense. Peut-être que de nos jour la masculinité est moquée et méprisée, peut-être que la Théorie du genre est enseignée partout, mais au moins, il nous reste un espace de liberté. L’Internet, tant que la liberté d’expression y règnera, sera l’occasion pour nous de nous améliorer, d’apprendre à bâtir (rebâtir?) une masculinité positive.

Je commence avec quelques mots sur les PUA (Pick Up Artists). Je me suis lassé de leurs tonnes d’acronymes, ou de leurs provocations (si vous n’êtes pas l’un d’eux, vous êtes un AFC, Average Frustrated Chump…) Voilà pourquoi Tomassi m’est plus sympathique. Il se rapproche plutôt des MGTOW (Men Going Their Own Way), ces hommes qui choisissent de consacrer leurs vies à leurs passions, sans jamais se soumettre à une femme comme le font les caricatures que sont les personnages masculins de Disney ou des comédies romantiques. Et les PUA prennent toute une râclée dans ce livre. Oui, leurs tactiques marchent, mais ils sont « comme des enfants à qui ont aurait donné de la dynamite ». Leurs armes sont les bonnes, mais ils ne sont pas préparés à les manier. Ils s’en servent comme d’un script, espérant conquérir une femme puis vivre avec elle, en « restant eux-mêmes », en revenant à leurs vieilles manières passives et inoffensives. Ils croient qu’on peut revenir en arrière. Un peu comme un Neo dans la Matrix qui prendrait la Pilule Rouge, puis demanderait une Pilule Bleue à Morpheus après un jour ou deux! Ils veulent une femme, n’importe laquelle, et se convainquent que la première venue est leur âme-soeur… Ils remplissent la boîte courriel de Tomassi avec la même question « comment reconquérir cette fille qui m’a quittée?? » Aucun espoir pour eux avant qu’ils adoptent la bonne attitude.

Il leur reste à apprendre à devenir alpha, et pas seulement à singer les alphas.

La Pilule Rouge : l’Hypergamie

Je vais essayer de faire court. La pire erreur des hommes c’est d’avouer, parfois après des décennies d’existence, : « je comprendrai jamais rien aux femmes! » Même les PUA utilisent leurs trucs (Amused Mastery, Agree & Amplify, Neg Hits, Cocky&Funny, Peacocking) sans rien connaître à la psychologie féminine. Les trucs marchent, mais le PUA ne saurait dire pourquoi. À cette attitude, Tomassi répond toujours de la même manière : « n’abandonnez pas ». Non seulement vous devriez apprendre les trucs de drague (Game) mais vous devez comprendre la rationalité féminine. Et vous y arrivez en comprenant leur hypergamie.

Les femmes vont essayer de multiplier les partenaires, selon leur cycle ovulatoire et selon jeunesse. En même temps, elle vont se laisser la porte ouverte pour qu’un homme s’occupe d’elles, tienne le rôle de protecteur qui soutient toute la famille. Elles vont enfin donner une chance à cet homme là lorsqu’elles vieilliront, sentant que la ménopause est à l’horizon et que le temps est compté. Elles peuvent passer d’un état à l’autre instantanément (expérimentation sexuelle / mariage). Elles seront toujours prêtes à du sexe sans lendemain avec un alpha que leur beauté serait capable d’attirer. « J’étais saoûle » « Une chose à menée à l’autre… » Elles voudront toujours sauter sur la moindre occasion de coucher avec un homme de grande valeur. Difficile de contester ça à l’âge d’Internet et des selfies nus. Si on donne à tout le monde une note sur une échelle de 1 à 10, la femme croira toujours avoir droit à un homme de 1 à 2 crans supérieur. Seule la vieillesse l’obligera à revoir à la baisse ses attentes.

En tout temps, elle sera intéressé par l’alpha. L’homme qui pense à lui-même avant tout. L’homme qui fait peur tout en excitant, puisqu’il connaît sa propre valeur et pourrait la quitter sans états d’âme. Qui « comprend ». Toute le contraire du béta, qui, s’il a besoin de se faire dire clairement par une femme ce qu’elle veut, prouve qu’il est inadéquat. L’erreur ultime des bétas serait alors de cultiver des traits féminins pour attirer la sympathie (la pitié??) : avoir une bonne écoute, être sensible, empathique, émotif, sacrifier des hobbies et passions qui pourraient déplaire à madame… Puisque les contraires s’attirent, pour se démarquer, son espoir serait plutôt de développer plus de masculinité.

Tuer le béta

Illimitable Man : « Pour un homme, l’entropie c’est être une mauviette »

Vous avez avalé la pilule rouge. Très bien. Souvenez-vous maintenant qu’aucun retour en arrière n’est possible. Tuez le béta en vous pour de bon. Votre vie doit maintenant se centrer sur votre croissance personnelle, plutôt que sur les femmes qui peuvent vous quitter soudainement et sans remords.

Tuer le béta, ça commence par une promesse : ne plus jamais renoncer à vos rêves, votre mission personnelle ou vos passions pour une femme. Ne plus jamais plier, reculer, renoncer à quoi que ce soit pour un peu de sexe. Les femmes peuvent être des tueuses de rêves si jamais vous vous mariez trop tôt, avant d’avoir trouvé votre voie.

Et vu la culture féministe qui nous entoure, les hommes ne comprendront pas nécessairement votre mission ou vos motivations. Tomassi compare les hommes moyens à des crabes dans un piège. Dès qu’un crabe commence à remonter hors du piège, un autre l’attrape et ramène au fond.

C’est pourquoi vous devrez compter sur vous-même, plutôt que sur vos compatriotes qui veulent exhiber leur vertu. Ou alors comptez sur des communautés masculines et positives qu’Internet a rendues possibles. Des communautés capable de nourrir votre motivation! Votre objectif devrait être d’apprécier la vie, de vous réaliser personnellement. Quel art, quel carrière voulez-vous développer? Et ça ne veut pas dire regarder de haut des métiers comme la plomberie. Dans le cas du plombier, ce serait avoir l’audace de créer sa propre entreprise. D’ici là, repoussez le mariage et ou tout engagement qui restreindrait vos options ou votre liberté. Se marier en catastrophe, simplement par peur panique d’être seul serait une preuve que le béta en vous est toujours en vie!

En couple, tuer le béta se fait en ramenant l’anxiété de la compétition que votre femme avait au départ. La crainte de vous perdre. Le mari doit donc être conscient de sa valeur. Allez au gym! Habillez-vous mieux, voyagez seul, changez votre routine, passez plus de temps avec des amis, n’ayez jamais peur d’offenser les sensibilités de madame ou de lui dire « non » ! Le mari doit prouver qu’il ne craint pas que sa femme fasse la grève du sexe par caprice. Il ne trompe pas sa femme, mais démontre qu’il pourrait facilement le faire. Dijo sin hablar. Parlez sans utiliser des mots. Prouvez votre autonomie et votre confiance en vous par des actes.

Et pour les relations avant le mariage? Tomassi répond que toute bonne relation se fait sans efforts. Entretenez plusieurs relations en même temps, et abandonnez immédiatement une relation qui devient toxique ou trop exigeante.

Surtout, restez incontrôlable, évitez les pièges posés par notre culture féministe :

  • La honte
    Ignorez les étiquettes absurdes comme « misogyne », « égoïste » ou « superficiel ».
  • La « mystique » féminine
    C’est-à-dire croire que les femmes ont le droit de comprendre les hommes, tandis qu’elles resteraient elle-mêmes un mystère pour vous. Ça se retrouve dans notre langage, par exemple si on dit qu’obtenir du sexe, c’est « avoir été chanceux ».
  • Le passe-droit féminin
    Les femmes ont toujours le droit de changer d’avis, mais pas les hommes!
  • La redéfinition des genres
    Avec la masculinité redéfinie comme une tare, comme le dindon de la farce. À vous de vous perfectionner, d’être ambitieux et de prouver que notre culture se trompe!

Vos armes c’est d’avoir la bonne attitude, vous dire « je ne  souhaite pas que la vie soit plus facile, je veux juste être meilleur ». Et pour être meilleur, soignez votre apparence, vos avoirs ($$$) ou votre drague. Vu que le dernier point est à privilégier, selon Tomassi, vous devriez lire les livres de Greene The 48 Laws of Power et The Art of Seduction, et les 9 « lois de fer » :

Lois de fer de Tomassi
  1. La toile de fond (Frame) est capitale
    Soyez celui qui la contrôle, sans que ça paraisse ouvertement. Vous n’entrez jamais dans la toile de fond de votre femme (lui demander la permission pour écouter le sport à la télé…) Ce n’est pas vous qui entrez dans la vie de votre femme c’est le contraire, il faut que ce soit établi avant que vous vous engagiez dans une relation.
  2. Ne dites jamais avec combien de femmes vous avez couché
    Même sous menace de la torture! Fournissez une réponse vide de sens mais plus intéressante que la question : « après 200 j’ai arrêté de compter », « depuis ce matin? »
  3. Une femme qui vous fait attendre pour du sexe ne vaut pas la peine
    Ses actions prouvent qu’elle ne vous désire pas, et qu’elle a d’autres priorités. Et le désir ça se négocie pas. Passez à la suivante!
  4. Ne vivez jamais sous le même toît qu’une femme que vous n’avez pas mariée
    Ou que vous ne comptez pas marier dans quelques mois. Signer un bail avec elle prouve que vous vous êtes engagé et que votre indépendance est disparue. La magie des débuts risque de s’évaporer… D’ailleurs, en règle générale, Tomassi déconseille aux hommes le mariage avant 30 ans, idéalement 35 ans.
  5. Ne laissez pas la femme être en charge de la contraception
    En 2002 la NBA aurait conseillé à ses joueurs non seulement d’utiliser des condoms mais aussi de les flusher dans la toilette, pour éviter que leurs partenaires ne s’inséminent elles-mêmes…
  6. Les femmes n’aiment pas de la manière à laquelle s’attendent les hommes
    Pour Tomassi l’amour des femmes est opportuniste. Les hommes sont les vrais romantiques.
  7. Mieux vaut développer de nouvelles relations, plutôt qu’essayer d’en sauver une qui a raté
    Tomassi reçoit toujours la même question : « comment renouer avec mon ex?? ». C’est une situation triste, mais irrécupérable. Il faut passer à autre chose.
  8. Laissez la femme trouver une raison de ne pas coucher avec vous, ne lui en donnez pas une!
    Ignorez totalement le concept de « ligues ». Personne n’est hors de votre ligue. Il n’y a pas de ligue! Elles le pouvent en étant exigeantes à un point absurde sur les sites de recontre.
  9. Ne vous dépréciez jamais sérieusement, devant une femme avec qui vous voudriez devenir intime

Bien sûr, vous voudrez acheter son livre si vous voulez des conseils plus précis et techniques. En finissant je dois dire que ses concepts d’alpha et béta, que je développe ici, sont très pratiques. Ce nouvel état d’esprit, cette pilule rouge proposée par Tomassi, me semble très utile pour l’art de la persuasion. Impressionner et convaincre les gens, faire avancer ses idées, n’est-ce pas proche de la séduction? Surtout que les foules ont un petit côté féminin si je ne m’abuse. Nous y reviendrons.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s