Archives du mot-clé Trump

Ne plus jamais se laisser abattre! – Norman Vincent Peale

« Tu finis toujours par devenir ce que tu t’imagines être »

Norman Vincent Peale est la vedette de la pensée positive. Ce pasteur était si efficace pour remettre les pessimistes et les déprimés sur pied, que même des thérapeutes lui envoyaient leurs cas les plus désespérés. C’était aussi le pasteur de Donald Trump, qui pratique forcément les même trucs que Peale, vu que le président semble ne jamais douter ou se laisser abattre, face aux difficultés. Quel est le secret? La croyance en Dieu. Dieu est avec vous, veille sur vous, vous souhaite tout le succès du monde. Et rien n’est impossible avec son soutien. Vraiment, avec Peale, le christianisme devient un manuel pratique, pour vivre sa vie sans crainte et avec une belle rage de vaincre.

C’est très simple. À chaque personne au bout du rouleau, déprimé, ou sans espoir, Peale recommandait des affirmations. Répéter des phrases motivantes, revigorantes jusqu’à ce qu’on finisse par y croire. C’était toujours les mêmes passages choisis de la bible :

http://www.easyvigour.net.nz/religious/h_Peale40Thought.htm

Les affirmations, prônées aussi par Scott Adams, sont vraiment la solution. Utilisez-les comme un remède lorsque vous sentez le défaitisme ou la tristesse arriver. En faisant le plein de pensées positives, votre esprit reste maître de lui-même. Il n’ignore pas les tourmentes et les difficultés du monde, mais refuse de se soumettre à celles-ci.

Concrètement, adoptez ce réflexe : AYEZ DES PENSÉES TRIOMPHANTES Lire la suite

Deux maîtres de la persuasion – Scott Adams, invité du Art of Charm Podcast

Scott Adams, dont j’ai souvent parlé, était l’invité du Podcast du site Art of Charm

Et l’animateur qui menait l’entretien était aussi un grand connaisseur de l’art de la persusasion! L’épisode entier vaut le détour pour ceux qui connaissent l’anglais.

//html5-player.libsyn.com/embed/episode/id/5234416/height/90/width/620/theme/custom/autonext/no/thumbnail/yes/autoplay/no/preload/no/no_addthis/no/direction/backward/render-playlist/no/custom-color/87A93A/

Quelques trucs à retenir de leur conversation sur l’hypnose, la persuasion et la victoire de Donald Trump:

  • L’hypnotiseur sait reconnaître la culpabilité. Un coupable ne dément pas les accusations, spontanément il veut blâmer la source. Si vous demandez « Êtes-vous le meurtrier? », un meurtrier répond « Mais qui t’as fait croire ça?? », l’innocent répond « Mais de quoi tu parles? ».
  • Si vous demandez à un suspect de meurtre quelle devrait être la punition du meurtrier, attendez-vous à ce qu’il se montre bizarrement clément et compréhensif!
  • Les investigateurs ou espions ont un truc quand ils se sentent surveillés. Ils se forcent pour avoir des baîllement naturels. Qui dans les environs baîllent eux-aussi, immédiatement, et à chaque fois?
  • Deux rivaux tentent de convaincre un public. Qui gagne? Celui qui est le plus visuel. Les Républicains aux États-Unis restaient abstraits sur l’immigration : « il faut plus de mesures, il faut engager plus d’agents aux frontières ». La candidature a été gagnée par Trump, qui était plus visuel : « je vais bâtir un beau grand mur, avec une grosse porte au millieu ». Remarquez qu’il nous faisait penser à la muraille de Chine, toute en restant assez vague sur les détails pour que chacun visualise son propre mur idéal dans sa tête.
  • La méthode de l’outsider Trump : pacing and leading. Il imitait le public qu’il devait convaincre (pacing) : les électeurs républicains. Ils ont peur de l’immigration? Trump disait avoir encore plus peur qu’eux des immigrés. Ils haïssent l’avortement? Il disait s’y opposer lui aussi (même s’il s’en fout complètement). Du moment qu’ils croient qu’il est l’un des leurs, il peut leur dire qu’il fera un bon leader (leading).
  • Les hypnotiseurs finissent par pratiquer le pacing inconsciemment. Ils adoptent le langage corporel, les manières, le débit de parole et l’accent de tous leurs interlocuteurs, sans vraiment s’en rendre compte. Ça attire la sympathie. , Et la cible ne se rend pas compte qu’elle est imitée! Attention cependant, c’est très flagrant pour les observateurs autour! Ils pourraient croire que vous vous moquez méchamment de votre interlocuteur…